25 septembre 2015

Sommet de Marseilleveyre, Plateau de l'Homme Mort, Malvallon, Goudes...


Après notre première randonnée au Mont Puget puis une journée de visite de Marseille, direction le massif de Marseilleveyre au départ des hauteurs de Montredon (120m) quartier hautement recommandable pour partir tranquille en rando.

Massif de Marseilleveyre depuis le Mont Puget lors de la précédente randonnée...
Malheureusement, la batterie de l'appareil photo est pratiquement vide alors que le potentiel photo est énorme ici... Idem pour ma montre, je ne sais donc pas trop ce que l'itinéraire représente en terme de distance ni de dénivelé.


Après un départ en forêt suivi la visite de la grotte Rolland, nous rejoignons le Plateau de l'Homme Mort avec pour objectif  de descendre dans le cirque des Walkyries.


Il s'avère que la descente dans le vallon des Walkyries fut tout bonnement impossible à effectuer pour nous. Une descente en rappel semble être un passage obligé!

Demi tour donc, non sans avoir cherché à contourner... Même en montant, je ne m'y engagerai pas sans corde.


Dans un premier temps on envisage de descendre vers la mer via le vallon de Podestat...

Mais après une pause écourtée à cause d'une invasion de guêpes (et donc deux mini galères consécutives) on décide finalement de rester sur du sentier balisé avec l'enchaînement du Malvallon Sud puis du Grand Malvallon afin de déboucher sur la mer par le Plan des Cailles.

Joli spot pour manger et plus si affinité, mais les guêpes en ont décidé autrement!

Hélas, dans le Vallon des Cailles, la forêt a récemment été dévastée par les flammes. La végétation semble toutefois se régénérer rapidement malgré la très grande aridité des Calanques.


Cabanes, bar/restaurant à la Calanques de Marseilleveyre mais eau trop refroidie par le mistral des jours précédents pour une baignade.

On s'échappe par le GR51-98 vers l'ancien sémaphore en sentier côtier. Le calcaire est ultra patiné, une faune citadine déambule tant bien que mal en claquettes, sans eau, et semble implorer une arrivée rapide. Bref, ce n'est pas la partie la plus recommandable ;-).


Heureusement, on retrouve instantanément le calme dès l'entame de la montée en direction du Rocher des Goudes et de ses fameuses Lames.

Décidément ce sont définitivement ces multitudes de vallons qui abritent les plus belles surprises pour le randonneur dans les Calanques.

Pas de la Demi Lune...

Vu d'un peu plus loin au nord, le passage n'est pas du tout évident, mais ce passage ne présente en réalité aucune difficulté.

Nous prenons ensuite la direction du Col des Chêvres via le Pas du Pin, ultime "passage aventure" de la journée.

Pas du Pin
Puis nous décidons de pousser jusqu'au superbe panorama du Sommet de Marseilleveyre (433m) avant de redescendre par le balisage jaune (hélas plus d'appareil photo)...

Ce très efficace tracé emprunte un vallon raide et direct qui constitua l'ultime excellente surprise de la journée en nous propulsant de façon spectaculaire à la voiture. 

Sur la fin, on croise quelques coureurs qui partent se régaler d'une sortie sur fond de soleil couchant, quel terrain de jeu à côté de la ville, je les envie un peu!


Beaucoup de route nous attend, mais nous ne sommes pas pressés de partir... On repasse au Red Lion découvert la veille au soir pour profiter de nos derniers instants ici!

Mont Puget au fond...

Les vacances, c'est fini, mais que de bons souvenirs sur Marseille : la découverte rando de l'année! Il y aura d'autres sessions ici à n'en pas douter.


1 commentaire :

  1. Anonyme9/10/15

    Toujours de très jolies vues de vos randos, mais quand même certains passages font un peu peur, bravo Sophie. NF

    RépondreSupprimer