30 août 2014

Libertarien, naturellement!

Une philosophie qui me correspond bien, le libertarianisme! Qu'en pensez-vous?


Philosophie :


"Le libertarianisme (issu de l'anglo-saxon "libertarian"prône la liberté individuelle, en tant que Droit naturel, comme valeur fondamentale des rapports sociaux, des échanges économiques et du système politique. Les libertariens se fondent sur le Principe de non-agression qui affirme que nul ne peut prendre l'initiative de la force physique contre un individu, sa personne, sa liberté ou sa propriété.

De fait, ses partisans, sont favorables à une réduction, voire une disparition de l'État en tant que système fondé sur la coercition, au profit d'une coopération libre et volontaire entre les individus."

Voir aussi : leslibertariens.fr


Foire Aux Questions (Extrait du site liberté-chérie.be) :



- Sommes-nous de droite ou de gauche ?
Ni l’un ni l’autre ! Le vrai débat n’est pas gauche - droite mais étatisme - liberté.

- Qu’est-ce que le libertarianisme ?

Il s’agit avant tout d’une philosophie de liberté et de responsabilité individuelles. Il a ce côté ambigu qui interpelle souvent malgré sa cohérence en conciliant une liberté économie et une liberté civile maximale. Pour nous, l’un ne va pas sans l’autre car l’économie est la somme des actions humaines et l’individu émancipé ne trouve aucune contrainte à disposer de ce qu’il produit, ce qu’il possède et de sa force de travail. Il comprend ainsi tout autant la libre circulation des biens, des services et des personnes que la liberté d’expression, la liberté syndicale, la liberté d’entreprendre, la liberté d’association ou la liberté sexuelle. Il nie les idées d’intérêt général, de santé publique, de contrat social et autres qui embrigadent l’individu contre son gré dans des institutions et des règles qui pourraient nuire à la recherche de son bonheur et de son accomplissement. Par ce biais, il se veut donc un ennemi de toute forme de pouvoir non-régalien voire, pour certains, de pouvoir tout court car la coercition se résume à ce que peut obtenir un homme ou un groupe d’hommes par la force sur autrui.

- Sommes-nous pro-américains ?

Subventions agricoles, droits de douane sur l’acier et sur le textile chinois, réglementation sur la consommation d’alcool ou les pratiques sexuelles, patriot act, réglementation financière inadéquate, etc. Les Etats-Unis, tant sur le plan des libertés civiles que des libertés économiques, sont loin de nos idées.

- Sommes-nous du côté des plus riches ?

La liberté d’entreprendre bénéficie à ceux qui n’ont rien, alors que le protectionnisme favorise ceux qui ont déjà une situation confortable, aux dépens des autres. Seuls les parents aisés peuvent payer un soutien scolaire lorsque l’école en monopole conduit leurs enfants à l’échec. La fiscalité ultra-complexe est subie par les contribuables les moins fortunés et contournée par ceux qui peuvent s’offrir les services de fiscalistes.


Vision personnelle :


D'un tempérament typologiquement indépendant, cette philosophie se rapproche assez parfaitement de ma conception actuelle de société idéale. C'est à dire une société d'individu "propriétaire d'eux même libres et responsables".

Le libertarianisme, c'est partir du postulat que l'Autre est autant capable que Soi.

Déresponsabilisés au maximum, nous vivons actuellement dans un système basé sur des hiérarchies sans fondement et un amoncellement de lois (parfois incohérentes entre elles) dont le contrôle de leur respect n'est même pas réalisable entretenant une sorte de psychose latente.

Muse : Absolution (2003)

-> Brisons nos chaînes, coopérons et réalisons nous dans le respect mutuel de nos aspirations individuelles!




Aucun commentaire :

Publier un commentaire